Dis comment on fait une stratégie musicale? Thot et le lancement de son nouvel album

Crédit photos: Caroline Derselle

Cette semaine, Grégoire Fray, le leader de Thot , revient sur sa stratégie pour le lancement de son nouvel album. Comment y’a t’il réfléchi? vers quoi est-il parti? quels sont ces résultats…il vous explique ses cheminements et retour…


Thot : Printemps Electrique


Premières idées en 2005, premières salves d’écriture et de composition en 2007, première maquette en 2008, premier single (Ortie) en 2009, puis mise en place d’une stratégie réfléchie pour distiller d’autre singles sur Internet afin de conduire à une sortie d’album au printemps 2011.

Bref, Obscured by the Wind, le deuxième album de mon projet, Thot, m’a hanté pendant longtemps.

J’avais déjà exposé le tenants et aboutissants de la stratégie mise en place en 2010 dans cet article.

Quelque mois après donc, et après avoir livré une version Edit de The Hour Speller, suivi d’une version “Silent” (acoustique) tournée live à la radio, je me décide à sortir l’album. Je parle bien d’album, je ne parle pas de cd, pour ma part, le cd n’est qu’un support, et pas une finalité.



Avoir un distributeur physique reste évidemment un atout pour convaincre un tourneur par exemple, mais à l’heure où les structures de distribution s’écroulent, fusionnent, Internet reste le meilleur moyen de se vendre et de susciter un intérêt.

Et cet Internet, je le connais bien, je l’ai bien dompté et je compte passer du galop ou double galop.

Cette sortie d’album s’axe donc sur plusieurs idées importantes, dans lesquelles se rejoignent avec unité, et l’univers narratif de Thot, et mes convictions “Direct to Fan”:

– Proposer du choix : une version digitale 10 titres, en libre téléchargement ou “pay what you want”, une version cd 11 titres (10 euros ou pay what you want, en digisleeve sérigraphié, limité à 200ex ) et une version “deluxe”, qui consiste en un download d’une version 13 titres uniquement via l’achat d’un t-shirt. A nouveau, “sortir” un cd n’est pas une fin en soit, c’est un album que je défend, et je suis convaincu que laisser le choix et la liberté à chacun de choisir son investissement et/ou son support, est porteur. Pour moi, même un téléchargement est une “vente” en quelque sorte. Cet album doit voyager, être écouté.

– Sublimer l’univers visuel et narratif, et asseoir la stratégie débutée en 2010 avec l’anthem “Vegetal Wind is on ifs way”. Fin février donc, au terme de quelques concerts, je dévoile la date de sortie de l’album, notamment à l’aide d’un teaser vidéo, qui reprend quelques chutes du clip de Moved Hills (clip prévu pour Avril), mêlées à des images de concert et des séquences graphiques. J’annonce le lever du vent végétal (“Vegetal Wind can rise”)

– Solliciter la fan base, les Vegetal Noise Lovers. Je trie donc sur le volet une cinquantaine de personnes parmi les inscrits à la mailing liste (chaque personne ayant téléchargé sur Bandcamp), et leur envoie l’album. Tout d’abord pour les remercier pour leur soutien les mois passés. En échange, je les incite à écrire eux même des mini chroniques ou mini interviews, qui sont par la suite publiées sur les sites de Thot.

L’idée est de consolider le lien avec ces fans. D’ailleurs, dès que l’album fut disponible, certains l’ont téléchargé à nouveau, mais en le payant, puis ont acheté le cd. Leur engagement est donc bien réel.

– Solliciter la blogosphère en établissant des partenariats avec quelques blogs et webzines ciblés afin de rendre l’album disponible en streaming quelques jours avant sa sortie officielle. Les blogs sollicités (France, Belgique, Hongrie, USA, Pays Bas) répondent positivement. Un flyer sera imprimé pour nos prochains concert reprenant les logos de ces partenaires.

Crédit photos: Marc Durant

Aujourd’hui, près d’une semaine après la sortie de l’album, je comptabilise :

– près de 6000 streamings, plateformes Bandcamp et Souncloud confondues

– 150 téléchargements, non payants et payants (prix moyen d’achat du téléchargement: 9 euros)

– Parallèment, j’avais placé le premier jour de sortie sous le signe du Japon en annonçant que tout les bénéfices iraient à la Croix Rouge de Belgique pour leur action au Japon. Total des bénéfices (après déduction des frais) : 110.14 Euros.

–  22 cds commandés en 2 jours (prix moyen d’achat du cd: 11 euros)

– Apparition de l’album sur des dizaines de forums  de partage (beaucoup dans les pays de l’est)

La promotion continuera dans les semaines prochaines, avec le travail de notre agence de presse concernant des interviews et chroniques, la sortie du clip de Moved Hills, la version deluxe de 13 titres, d’une première partie de The Young Gods à  Bruxelles, une mini tournée en République Tchèque et le fameux festival post-rock belge Dunk!Festival.

Hail to the Electrical Equinox!

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

About Gregoire Fray

Grégoire Fray est le leader du Groupe Thot, groupe d'électro indus, qui mixe musique électro et rock mais aussi vidéos et univers végétaux. Thot vient de sortir son deuxième album, "Obscured by the wind" disponible sur leur site http://www.thotweb.net mais aussi sur Bandcamp http://thot.bandcamp.com/ ou sur les plates formes de distribution...

8 comments

Leave a Reply

*