Top 5 des campagnes sociales et virales incarnées par des artistes

À l’agence DBTH on est plutôt sensible aux campagnes innovantes qui ont fait le tour de la “webosphère”. Si par chance ces campagnes portent des projets sociaux et sont initiés ou soutenus par des artistes autant vous dire qu’on est facilement séduit ! Dans ce cadre, la rédac’ DBTH vous concocté un top 5 des campagnes d’artistes dont les objectifs oeuvrent pour un monde meilleur ou plus juste !

  • La plus généreuse : “One for One artist” par Kenna

Kenna fait partie de ces artistes montants à pouvoir se targuer d’avoir travaillé avec les plus grands : Justin Timberlake, Pharrell, Linkin Park, Lupe Fiasco, Kid Cudi… Mais au delà de ce beau palmarès de collaborateurs, le chanteur a récemment mis en place une campagne de crowdfunding qui vaut le détour. Son projet ? Lever des fonds pour pouvoir produire et lancer son prochain album, à la suite de quoi l’argent gagné sera réinjecté à hauteur de 50% des bénéfices dans des oeuvres carritatives. Plus précisément, Kenna laisse une grande part d’implication à ses fans puisqu’ils sont en mesure de choisir les causes et les organisations qu’ils souhaitent défendre. Trois causes majeures ont donc été sélectionnées : l’accès à l’eau potable, aux études et à l’art ainsi que l’égalité des femmes. Découvrez son époustouflante vidéo de présentation. Attentions aux frissons !

Kenna | One For One Artist : Go to www.kenna.com to fund the music #SongsForFlight from Translator Labs on Vimeo.

  • La plus hip-hop : “Kodaikanal Won’t” par Sofia Ashraf

On vous en parlait il y a quelques temps ici. Sofia Ashraf, jeune graphiste indienne a troqué sa palette graphique contre un micro pour dénoncer l’implication d’Unilever dans l’intoxication au mercure des habitant de la petite ville de Kodaikanal. Comment ? En réalisant un morceau sur l’instrumental d'”Anaconda” de la (très distinguée) Nicki Minaj. Grâce à la visibilité de son clip, Sofia est parvenue rendre la cause de Kodaikanal visible dans le monde entier si bien que la pétition mise en place par l’ONG Jahkta pour soutenir les habitants intoxiqués a obtenu 91.832 signatures. L’objectif des 100.000 étant pratiquement atteint on ne peut que féliciter l’activiste d’être parvenue à donner de la voix à cette initiative qui mérite aussi la votre ! Pour la signature c’est par que ça se passe !

 

  • La plus féministe  :  “Becoming a Female Tour Manager” par Julia Hernández

D’origine vénézuélienne, Julian Hernández est une étudiante en Music Business récemment diplômée de l’SAE Institue de Barcelone. Après ce diplôme la jeune femme a décidé de poursuivre ses études à  la CATO Academy de Londres afin de se spécialiser et de devenir Tour Manager. En parallèle, Julian a décidé de réaliser une web série intitulée “Becoming a Female Tour Manager” dont l’objectif est de mettre en lumière son aventure en Outre-Manche ainsi que ses rencontres à travers des portraits de femmes professionnelles de l’industrie musicale. Malheureusement, Julian n’est pas parvenue à collecter les fonds nécessaires durant la campagne qu’elle a réalisé sur IndieGoGo. À l’heure actuelle, difficile de savoir quand la série verra le jour mais on sait du moins que Julian continue son aventure puisqu’elle était présente au Future Music de Barcelone pour le panel “Women In Music” organisé par Virginie.

 

  • La plus participative “Inside Out” par JR

On ne présente plus le photographe chapeauté et lunetté caché derrière ses mystérieuses initiales. Si à ses débuts, JR collait des portraits de jeunes de la banlieue parisienne dans les quartiers chics de la capitale, son art n’est aujourd’hui plus limité à la France mais bel est bien planétaire. Autodidacte à l’âme de glob-trotter, JR parcoure la planète à la rencontre des hommes qui la peuplent pour mieux les valoriser dans ses photos. L’artiste a à son actif une multitude de projets à succès dont les images ont fait le tour du monde et de la toile ! Difficile donc de faire un choix parmi toutes ces productions puisque l’artiste défend de nombreuses cause : la paix, les femmes, l’accès à l’art, le devoir de mémoire, le sujet de l’immigration… Comme Kenna il donne la possibilité à ses fans de choisir les causes qu’ils souhaitent défendre au travers du projet Inside Out sur lequel il travaille depuis maintenant dix ans. Considéré comme l’un des plus grands projets d’art participatif au monde, Inside Out est une invitation à faire passer le message qui vous est cher. Comment ? En envoyant votre portrait sur le site dédié au projet en y ajoutant un “statement” (une phrase qui défend votre cause ou votre projet), à la suite de quoi l’équipe de JR vous enverra la version imprimée aux dimensions 91,34 x 134cm. La dernière étape ? Collez votre portrait dans un lieu public (avec de préférence une autorisation) ! Vous avez envie de faire de même, rendez-vous sur le site, tout y est super bien expliqué !  Vous voulez en savoir d’avantage ? Découvrez le documentaire sur Inside Out ou le TED Talks de JR juste en dessous !

 

  • La plus glamour “M.A.C AIDS Fund” par plus de dix-huit personnalités dont Lady Gaga, Cyndi Lauper, Nicki Minaj, Rihanna et Ariana Grande pour la marque M.A.C Cosmetics

Chaque année, depuis 1994 la célèbre marque de cosmétique haut de gamme M.A.C Cosmetics propose une collection de maquillage incarnée et créé par une célébrité dont la campagne a pour mission de récolter des fonds (obtenus grâce aux ventes) afin de lutter contre le virus sida en venant en aide aux personnes contaminée et en faisant avancer la recherche médicale pour la neutralisation du virus. La fondation M.A.C Aids Fund est sans aucun doute une organisation de poids dans le secteur de la lutte contre le sida. Soutenue par des pop-stars de renom, la fondation bénéficie ainsi d’une grande visibilité ! Le résultat ? Plus de 150 millions de dollars collectés ! Une belle réussite pour la marque et sa fondation. Aux dernières nouvelles, c’est la jeune Ariana Grande qui serait l’égérie de la campagne 2016 ! Les images sont ici !

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

About Virna Setta

Sudiste expatriée à Paris, je réponds au titre de padawan chez DBTH. Lorsque je ne suis pas à l’agence je parcoure la ville et les Internets à la recherche de bonnes vibes. Passionnée de musique de 80 à 140 BPM, je me perds de temps temps dans l’exploration du logiciel Ableton Live. Anciennement étudiante au CELSA et à l’École des Mines d’Alès, j’ai passé plusieurs mois à écrire dans les back offices de Tsugi et de Green Room Session. Attachée au journalisme, j’écris aussi pour le webzine Dure Vie.

Leave a Reply

*