Slack : l’appli qui révolutionne le travail en équipe !

Depuis quelques temps, Slack envahit nos fils d’actualités.  Intrigués par ce mystérieux outil, nous en sommes devenus utilisateurs pour mieux vous parler de ce service de messagerie instantanée idéal pour communiquer avec vos équipes !

Très concrètement, chez DBTH, nous avons un vrai problème d’emails. Emails externes, plus d’une centaine par jour, et emails internes…plus d’une centaine par jour! Comme pour nous tous, on passait plus de temps sur le traitement des emails que le travail concret, et nous nous posions constamment la question de comment améliorer tout cela! Nous avons donc mêlé notre Trello et Drive à Slack, pour gérer toute notre communication interne sur la gestion de tous nos projets, et viser le zéro email au bureau. Vous gérez un projet à plusieurs, Slack est pour vous!

Commençons par un peu d’histoire : Slack a été fondé par l’entrepreneur canadien Stewart Butterfield (qui est aussi le co-fondateur de Flickr) en février 2014. Seulement quelques mois après son lancement, Slack est valorisé à plus d’un milliard de dollars. Un projet prometteur en somme. Surtout lorsque l’on sait que de nombreux service en ligne (Github, Dropxbox, Google Drive) permettent son intégration directement depuis leurs plateformes.

  • Slack : pour qui  et pourquoi faire ?

Slack est un outil gratuit et donc utilisable par tout à chacun. De plus, si vous êtes un fervent utilisateur de Facebook et Twitter il y a fort à parier que vous adoptiez Slack à la lecture de cet article. Plus précisément, Slack est destiné à toutes les équipes qui souhaitent mettre de côté les mails bien souvent chronophages au profit de la conversation instantanée pour simplifier le mode de communication entre leurs membres.

  • Ce qu’il faut savoir sur Slack :

► Votre inscription : Elle est gratuite ! En tant que nouvel utilisateur, Slack va vous demander de créer un groupe de travail qui sera lié par une URL de votre choix. À titre d’exemple, il s’agit pour l’agence DBTH de “dbth.slack.com“. Une fois ce groupe créé, vous allez devoir intégrer les adresses mails de votre équipe pour que ses membres puissent y être intégrés. Dernière étape : le choix de votre pseudo et de votre mot de passe pour assurer la connexion et le tour est joué !

► Les “Channels” : elles sont représentées par des hashtags. Ce sont l’ensemble des sujets et groupes de discussion auquel vous appartenez. Bien entendu ici , c’est exactement le même principe qu’un groupe de discussion Facebook : on peut aussi bien vous intégrer dans une discussion mais vous pouvez également en créer de nouvelles.

► Les  documents partagés : ici deux options s’offrent à vous. La première : vous pouvez uploader des fichiers (images, vidéos, pdf, zip, doc…) depuis votre ordinateur. Mais attention, vous ne pourrez pas faire de votre document un document collaboratif où apporter des modifications ou commentaires.  Seconde option :  créer un billet directement à l’intérieur de votre groupe de travail. Dans ce cas, seul le détenteur du billet pourra le modifier. Vous l’aurez compris : quand on partage des documents sur Slack, il vaut mieux s’assurer qu’ils sont à titre informatif plus que collaboratif ! C’est d’ailleurs sans doute, la plus grosse faiblesse de cet outil pourtant très performant!

► La synchronisation avec d’autres applications : on vous en parlait un petit peu plus haut : un des points forts de Slack réside dans le fait que l’outil puisse se connecter automatiquement avec Google Drive, Google+, Hangouts, Twitter, Dropbox, MailChimp, mais aussi Zendesk, GitHub ou encore Asana ! Ainsi, grâce à la synchronisation de multiples applications vous pourrez recevoir des notifications pushs en temps en réel à l’intérieur de vos channels !

► Gratuit (dans une certaine mesure) : En effet, l’outil est au demeurant gratuit puisque basé sur le modèle “-freemium.  Ensuite, des versions premium sont proposées pour augmenter vos espaces de stockage. Dans ce cas, l’abonnement peut monter jusqu’à 49$ par mois et par utilisateur en fonction de l’espace dont vous avez besoin !

  • Le succès de Slack en quelques chiffres :

► Une levée de fond de 120 millions de dollars en octobre 2014.

30 millions de messages sont échangés chaque semaine.

► L’outil compte 1 million d’utilisateurs actifs dont 300 000 ont souscrit à un abonnement payant!

► 60 ingénieurs recrutés en un an pour faire face à l’augmentation croissante d’utilisateurs. 

► Slack est passé de 10 à 200 employés et compte parmi ses utilisateurs des sociétés de renom : Airbnb, Adobe, The Times, Slate, Paypal, BuzzFeed, Samsung, SalesForce…

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

About Virna Setta

Sudiste expatriée à Paris, je réponds au titre de padawan chez DBTH. Lorsque je ne suis pas à l’agence je parcoure la ville et les Internets à la recherche de bonnes vibes. Passionnée de musique de 80 à 140 BPM, je me perds de temps temps dans l’exploration du logiciel Ableton Live. Anciennement étudiante au CELSA et à l’École des Mines d’Alès, j’ai passé plusieurs mois à écrire dans les back offices de Tsugi et de Green Room Session. Attachée au journalisme, j’écris aussi pour le webzine Dure Vie.