Il se passe quoi chez DBTH ? Un peu de news…

don't believe the hype DBTH

Si on passe devant chez DBTH, et que l’on jette un oeil à l’intérieur par la fenêtre, qu’y voit-on ? Cette question mérite une petite visite !

Allons, entrez, ne soyez pas timides ! Là, je vous présente la “pièce des artistes” !

A l’automne, Jane Badler, alias Diana de la série V, est passée par ici pour présenter son album “Opus”. A cette occasion, elle a même fait escale sur le Batofar, ça vaut le coup d’oeil/d’oreille ! Nous y avons aussi accueilli Quint, un artiste indé dont les clips Grass et Rainwalker nous donnent toujours autant de frissons, bien qu’on les ait visionné 2 milliards de fois (au moins) !
Avançons un peu si vous voulez bien me suivre ! Là dans le fauteuil ? C’est Mondogift ! Un quatuor de hip-hop franco-sénégalais, qui a fait la première partie d’IAM, s’il vous plait ! Ils ont sorti leur 1er opus “Ville Bak Karamba” en janvier et partiront à la fin du mois en tournée au Sénégal.

Juste à côté, je vous présente les Dandy Freaks, un groupe pas comme les autres… Ces Dandy font de la musique “rock-électro-pical”. Vous voyez ? Non ? Bon, vous comprendrez sûrement mieux lorsque vous aurez vu leurs clips “Bruce Lee” (en featuring avec Didier Wampas) et “Lève encore les bras” (“hommage” à David Guetta… ) !
Un peu plus loin : Vicky Edimo. L’artiste, classé 2ème parmi les bassistes les plus influents du monde (Forbes novembre 2013) vient tout juste de sortir son quatrième album solo “Siseya”. Je vous invite à aller voir sa bio, très très impressionnante !
Et tout au fond, avec sa guitare, c’est Hectory ! L’artiste indé joue une “folk rampante”, une musique minimaliste, psyché, rythmée, que l’on peut retrouver dans son E.P. “Tête Haute”.

 

 

don't believe the hype DBTH

 

On continue la visite ?

Juste à côté des artistes, voici le Ricard S.A. Live Music ! Cette année, le tremplin musical a offert au lauréat “Fuzeta” plus de 60 000€ de lots, pas mal non ? DBTH a été ravi d’accompagner cette opération.
Mais aussi, en collaboration avec le Ricard S.A. Live Music et le Fair, DBTH a organisé un tuto avec Twitter à destination des artistes ! Au programme : comment animer/étendre sa communauté de fans sur Twitter, maîtriser les outils et les bonnes pratiques éditoriales, ainsi que les bonnes méthodes pour animer ses stratégies de sortie.

Dans une pièce un peu plus loin, découvrez les actions mises en place par DBTH dans le cadre du SF Music Tech ! L’objectif de DBTH était de faire découvrir aux startups musictech françaises le coeur de la matrice ! Car ce n’est pas très compliqué d’aller à un évènement. Ce qui compte véritablement, c’est l’écosystème que l’on peut construire autour pour que les participants puissent en retirer un vrai profit, au delà “ouaih c’est génial je suis à San-Francisco”. Nous sommes donc partis avec Niland, Meludia, Howl, Bandzoogle et Musicovery.

Passons cette porte là pour découvrir d’autres clients et projets de l’agence... Oh “La Loi” ! En novembre était diffusé sur France 2 ce téléfilm retraçant le parcours de Simone Veil, en charge de la loi sur le droit à l’avortement. Dans le cadre de cette diffusion, DBTH a été sollicité par K’ien Productions, producteur du téléfilm, pour définir et déployer sa stratégie digitale globale. La petite victoire de DBTH est d’avoir réussi à placer le téléfilm 1er des Trending Topics sur Twitter ! (voir l’article “Comment mettre un téléfilm n°1 des TT sur Twitter ? Le cas pratique de ‘”La Loi”)
Mais DBTH ne s’est pas arrêté là côté petit écran. Nous sommes actuellement en pleine promo du téléfilm “Mes Grands-mères et moi” qui diffusé le 24.03 sur France 3 (notez dans vos agendas) et qui a fini 2e des audiences derrière TF1. Et puis d’ici quelques semaines, vous pourrez ressortir vos agendas pour le téléfilm “Un enfant en danger” !

Sur papier, l’agence s’est occupé de promouvoir le dernier roman d’Ivan Calbérac “Venise n’est pas en Italie”. On en a perdu notre géographie !

Et là, juste après, qui c’est ? Bandzoogle ! La plateforme permet aux artistes de créer leur site web. Tout est fait pour les musiciens : le site peut intégrer un onglet e-commerce, le site est totalement personnalisable, un sav est dispo 24/24, et tous les conseillers sont également musiciens. Bref LE site sur lequel les musiciens devraient le leur. Un petit exemple avec celui que l’on a créé pour Vicky Edimo ! La plateforme arrive en France, tenez vous prêt !

Vous n’avez pas trop mal aux pieds ? Personne ne s’est perdu ? On continue. Je vais vous faire visiter notre startups-cuisine !

don't believe the hype DBTH

 

Mais qu’est c’que c’est qu’ce boucan ? Ah ! Les artistes testent Landr de Mixgenius… Landr, c’est un outil permettant aux labels, artistes, ingénieurs du son, d’obtenir un mastering professionnel pour 9$ ! Toujours dans le coin startup, voici The Best Song, une appli mobile qui vous fait découvrir des morceaux que vous seriez susceptible d’aimer, en fonction de filtres originaux!

Dans notre startups-cuisine, nous avons mis le Jeudigital : 7 startups sélectionnées présentent leurs produits et services innovants dans un ministère devant des investisseurs, grands comptes et acheteurs publics, chaque mois dans un ministère différent. On vous expliquait ici plus en détail de quoi il s’agissait ! Et nous sommes très contents de coacher et accompagner ces start-ups.

Un peu moins musique, un peu plus Afrique, et carrément startups, DBTH travaille à développer un concours d’applications mobiles en Afrique avec France Médias Monde. Et puis, en parlant de l’Afrique, nous comptons parmi nos clients la Fonderie, pour qui DBTH a fournit une étude sur les startups et l’ecosyteme incubateur en Afrique.  Et suite à la remise de cette étude, on va proposer maintenant un Tech Tour. 

Maintenant, allons nous promener dans la salle des événements et formations !

Je vous parlais de l’Afrique. Justement, DBTH sera présent au Zimbabwé pour l”‘Impact Music Conference” et au Ghana pour les Instituts Français.
A Barcelone, DBTH organise des conférences au Future of Music Forum, le représente en France et cette année, organise une pleine journée  “Women in Music & tech”. Vous voulez encore voyager ? En novembre dernier, c’était au SonicVisions au Luxembourg que se trouvait DBTH, pour la conférence “Digital tools for artistes and music managers in 2014 : from promotion to revenue”.

Et c’est pas fini ! DBTH s’occupe également de la représentation française du Reeperbahn Festival à Hambourg ! Et on va certainement organiser sur place un concours de start-ups sur place et emmener une délégation française. Mais chuut. Vous aimez bien l’Allemagne ? L’agence est également partenaire du Berlin Video Music Awards !
Un petit tour aux Etats-Unis vous intéresse ? DBTH s’occupe de l’accompagnement de start-ups françaises pour le SXSW avec Ubifrance ! Et d’ailleurs, à Austin sur le SxSW 2015 DBTH a accompagné Meludia dans son business development.

 

don't believe the hype DBTH

 

Outre les conférences, nous trouvons dans cette pièce les différentes formations auxquels DBTH participe comme Le Fair, Le Conseil de la Musique…

Nous allons monter sur le toit, j’aimerais vous montrer la vue. Oh ! Un joli petit oiseau bleu… Mais c’est Twitter ! En collaboration avec le petit oiseau, DBTH a fourni son expertise sur la musique en France et organisé divers Q&A, dont celui de Shaka Ponk en février.

On va redescendre par l’escalier si vous le voulez bien, il y a encore quelques clients dans les marches, à commencer par le New Artist Model, prodiguant de bons conseils aux artistes, venant tout juste d’être traduit en français.

Voilà, juste un petit point sur nos projets en cours, et nos projets à venir sont tout aussi jolis, avec une forte poussée sur les startups et les technologies. On ne délaisse pas Don’t believe the Hype pour autant, de nombreux articles sont prêts!

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

About Madeleine Delachaux

Mes journées se partagent entre DBTH, micro, et gâteau au chocolat. J'aime les musiques vaporeuses, les petits vélos et les rubans multicolores. Voilà.