Succès en Streaming? Les chiffres du premier mois de Get Lucky de Daft Punk sur Spotify

Lucky_Guys

Dans le cadre de notre partenariat avec Music Ally, une analyse du premier mois des Daft Punk. N’hésitez pas à vous abonner à Music Ally et à leur offre gratuite ici: http://musically.com/subscribe/

Get Lucky a été écouté près de 38 millions de fois sur Spotify depuis sa sortie, avec un nombre d’écoutes par semaine ne cessant d’augmenter durant les 5 premières, au fur et à mesure que le titre prenait de l’ampleur.

Comment le sait-on ? Le mois dernier, Spotify a publié son nouveau « Weekly Charts », un Top 50 Spotify ainsi qu’un Top 50 Social, le premier classant les 50 titres les plus écoutées dans chacun des 28 pays dans lequel Spotify est disponible, le dernier classant les 50 titres les plus partagés. Le classement montre le nombre d’écoutes par semaine pour chaque titre, et l’on peut remonter jusqu’à la semaine du 28 avril pour chaque pays. En d’autres termes, passez un peu de temps sur le widget Spotify 50, et vous aurez le nombre d’écoutes aux niveaux national et mondial des titres les plus populaires.

Get Lucky est un très bon cas à étudier, car le titre est sorti durant la première semaine disponible du classement, ce qui veut dire que le widget nous montre tous les chiffres de Get Lucky depuis ses débuts sur Spotify. Un autre avantage est que Get Lucky a eu un tel succès qu’il apparait dans le Top 50 de tous les pays pour les 4 premières semaines, on a donc toutes les données en main.

Ayant tapé tous les chiffres dans un tableur (voir la version publique), voici mes résultats :

  • Get Lucky a été écouté 25 467 772 fois lors des quatre premières semaines après sa sortie sur Spotify. De plus, son succès a augmenté lors de ces quatre semaines : 6 millions la première semaine, 6,3 la deuxième, 6,5 la troisième, puis 6,7 millions de fois la quatrième.
  • Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la Suède étaient les 3 plus importants marchés pour Get Lucky : Les Etats-Unis représentent 6,4 millions des écoutes Spotify sur les quatre premières semaines, soit 25,3% du total. Ils sont donc devant le Royaume-Uni (3,8 millions, 15%) et la Suède (3 millions, 11,9%)
  • D’autres marchés intéressants sont le Danemark, la France, l’Allemagne, la Hollande, la Norvège et l’Espagne. Ce n’est pas une surprise, ce sont les pays européens dans lesquels Spotify est disponible depuis un bon moment. La Norvège compte 1,7 millions d’écoutes dans les quatre semaines, juste au-dessus de la Hollande (1,7 également), l’Allemagne (1,6), le Danemark (1,4), la France (1,2) et enfin l’Espagne (1 million).

Spotify est encore très jeune dans les pays baltiques. La quatrième semaine, Get Lucky n’a fait que 5 657 écoutes en Lituanie, tout en étant dans le Top 50 du pays. Les écoutes en Estonie et Lettonie se comptent également en milliers.

En se basant sur des calculs approximatifs on pourrait conclure que ces écoutes en streaming ont généré 127 000$ de revenus. Bien entendu il faut se méfier des calculs où le total donne X alors que les artistes calculent leur revenu propre soit Y : car il faut être clair, nous n’avons pas la moindre idée du contrat et des taux de répartition sur les revenus du streaming entre les Daft Punk et leur label Columbia. Cependant, si l’on se base sur 0,005$ soit le revenu moyen d’un stream sur Spotify (c’est ce montant qui est le plus souvent cité) alors les 25,5 millions d’écoutes ont rapporté au groupe et à leur label 127 000$.

On peut déjà imaginer les gros titres : Un hit mondial fait plus de 25 millions d’écoutes et ne rapporte que 127 000$ ? Le streaming ne sert à rien ! Pas si sûr…

Premièrement : en tant que Single ‘Get Lucky’ s’est vendu comme des petits pains. Sur les quatre premières semaines rien qu’en Angleterre il s’est vendu plus de 600 000 fois selon les charts officiels tout en étant écouté 3,8 millions de fois.

Deuxièmement : les précommandes de l’album ‘Random Access Memories’ ont très très bien marché. Rien qu’aux US l’album se vendra à plus de 250 000 exemplaires la semaine de la sortie alors qu’il était disponible en streaming sur Spotify et d’autres services similaires [ndlr l’album s’est vendu à 340 000 exemplaires].

Troisièmement : parce que les chiffres donnés plus haut ne représentent que les revenus de Spotify. On ne parle pas de ceux générés par Rhapsody, Deezer, Rdio et autres services comme YouTube (qui comptabilisait 34 millions de vues sur la vidéo officielle au bout de 4 semaines).

Quatrièmement : parce que le public va continuer à écouter ‘Get Lucky’ pendant le reste de l’année et bien après. Il est clairement étiqueté comme un hit de l’été et lorsque l’été arrivera (enfin), Spotify et ses équivalents génèreront des revenus non négligeables.

Nous ne prêchons pas la supériorité absolue des plateformes de streaming – il manque encore beaucoup de clarté dans la façon dont les artistes sont rémunérés et sur la viabilité de leur modèle économique sur le long terme.

Quoi de plus ? Toutes les données de cet article concernent le plus gros carton de l’année 2013, ça ne dit donc pas grand-chose sur ce que représentent Spotify et le streaming en général pour les artistes en développement, ce qui est un autre débat de l’industrie.

Mais le plus important dans ce débat sur les revenus issus du streaming pour les artistes et ayant-droits, c’est d’analyser des données précises et de baser ses conclusions sur ces chiffres, plutôt que de se proclamer pour ou contre le modèle du streaming.
En bref, voici quelques chiffres. Maintenant dites-nous ce que vous en pensez.

Inscrivez-vous à notre newsletter

et recevez les derniers articles du blog tous les lundis!

Nous respectons votre vie privée. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

About Virginie Berger

Virginie Berger est la fondatrice de DBTH (www.dbth.fr), agence spécialisée en stratégie et business développement notamment international pour les industries créatives (musique, TV, ciné, gastronomie), et les startups creative-tech. Elle est aussi l'auteur du livre sur "Musique et stratégies numériques" publié à l'Irma. Sur twitter: @virberg

10 comments

Bonjour Virginie, il me semble que le calcul de 25 millions d’écoutes multiplié par 0,0005 dollars ne donne pas 125 000 $ mais 12 500 $, c’est une grosse différence qui fait peut-être du streaming le plus mauvais des modèles économiques jamais inventé. C’est du moins ce que je pense depuis longtemps sur ce point. De plus cette technologie associée au “cloud qui dé-possède des contenus les individus fait du streaming musical un symbole de la mauvaise santé d’internet et de notre vie privée. Petit lien sur l’avis d’un vieux de la vieille : http://www.gizmodo.fr/2013/06/17/steve-wozniak-nsa-ios-7.html

En fait, d’où vient ce chiffre de 0,0005 $? On ne peut pas du tout calculer par rapport à une moyenne….Grosso modo, sur du streaming, on est à 0,004. Ensuite, chaque maison de disque à sa propre négo, puis chaque SPRD a aussi sa propre négo….puis chaque artiste a sa propre négo par rapport à la nego de son distrib…Vous ne pouvez donc pas appliquer ce taux aux Daft Punk 🙂

Ah ayé, je viens de me relire, je comprends mieux! Persuadée que j’étais d’avoir bien écrit 0,004 (enfin 0,005 on est entre les deux) d’où le dialogue 😉 Je modifie, oui, j’ai rajouté un 0 dans tous ces calculs. Merci pour le recalcul! (et pour le dialogue!)

C’est ce que je vous disais, nous sommes sur du 0,004 en general, si vous ne beneficiez d’aucun contrat premium, d’aucun taux amélioré par rapport à votre contrat… Il est donc impossible, et encore plus pour les daft qui ont certainement des négo particulières de calculer par rapport à un taux moyen 🙂

Bonjour Virginie,

Très bon article!
Je vous fait part d’un remix que je viens de poster sur Soundcloud/Youtube du titre Beyond. Je me suis dis que vous pourriez peut être me donner un pti coup de main pour le promouvoir ou le diffuser. Certain remix vraiment très moyens arrivent à atteindre un nombre de vue/like astronomique. Merci d’avance pour votre aide en espérant que le remix vous plaira.

https://soundcloud.com/browsers/daft-punk-beyond-browsers

Bien à vous,
Alexis Gouyon et Edouard Gouyon (Browsers)

Je peux vous donner nos chiffres pour backuper votre hypothèse Virginie : nous sommes distribués par Ditto Music, et nous percevons effectivement en moyenne 0.005€ par stream. C’est une moyenne entre les plateformes (Deezer, Rdio, Spotify et Simfy), notre distributeur ne nous donne pas la ventilation exacte par site de streaming.
En revanche, il y a des rumeurs comme quoi les majors ont négocié avec les plateformes des reversements plus avanatageux. C’est le problème d’être indépendants…

Leave a Reply

*